Enfant & Maman

Protéger ses enfants avec son notaire

Posted On avril 26, 2019 at 10:23 by / No Comments

Plus de la moitié de la population n’a pas de testament et la moitié de ceux-ci est âgée de 55 ans et plus. Cet état de choses est souvent source de conflit entre leurs proches, notamment leurs enfants, après leur décès. Mais, savez-vous qu’avec l’aide de votre notaire, vous pouvez éviter ce problème et offrir un avenir radieux à vos enfants, même en cas de décès ? cliquez ici pour en savoir plus .

Le notaire et son rôle dans la succession

Le notaire est un officier d’État public, professionnel du droit, qui a un rôle de premier ordre dans le règlement de la succession. Il est en capacité d’ouvrir et de régler la succession, mais aussi de répondre aux questions juridiques et fiscales posées. Son intervention dans le règlement de la succession d’un défunt peut être obligatoire ou tout simplement conseillée en raison de la complexité des actes et des lourdes conséquences que peut avoir la transmission d’un patrimoine.

Préparation de sa succession

De votre vivant, le notaire peut déjà vous accompagner dans la préparation de votre succession, à travers la rédaction d’un testament notarié par exemple. En effet, l’une des solutions pour protéger ses enfants après sa mort est la rédaction du testament notarié. Elle offre l’avantage d’être moins coûteuse et moins protocolaire qu’un testament olographe ou rédigé devant témoins. Dans le but de protéger vos enfants, vous aurez, non seulement la possibilité à travers ce testament de répartir vos biens à vos enfants, mais aussi de désigner un tuteur qui aura les mêmes pouvoirs et surtout les mêmes devoirs (administrer les biens du mineur, le loger, le nourrir, le soigner, le vêtir et l’éduquer) envers vos enfants (mineurs), après votre décès. Pour réussir ce testament, il est souhaitable, dans la mesure du possible, de discuter d’abord de la répartition que l’on envisage de faire de ses biens avec les bénéficiaires afin d’obtenir une sorte de consensus et éviter ainsi « l’effet de surprise » qui peut être source de conflits lors de l’ouverture de la succession.

Si vous avez un patrimoine très important, il est conseillé de constituer, à partir du testament, une fiducie testamentaire qui prendra effet à votre décès. C’est la façon la plus étanche de coucher son legs sur papier et de garder la maîtrise de ses actifs après son décès. C’est une solution intéressante pour protéger vos enfants dans le cas d’une famille recomposée. Il vous offre la possibilité de dicter les modalités du transfert des actifs afin de protéger au mieux les bénéficiaires.

En plus de tout ceci, n’oubliez pas de penser à réduire l’impact de la facture fiscale pour les héritiers.